LE CBD EN NATUROPATHIE :
Bienfaits, Utilisations et Contre-Indications

cbd1404.jpg

Que faut-il savoir au sujet du cannabidiol, l’une des substances actives du cannabis ?

Bien loin de l’usage d’une drogue, le CBD possède des vertus bienfaitrices sur la santé, et ne constitue en rien une substance récréative ou néfaste.

Attention néanmoins à ne pas confondre le CBD avec l’huile de chanvre qui est obtenue par pression des graines de chanvre, tandis que le CBD est lui obtenu à partir des fleurs.

 LE CBD ET LE THC :
Quelles différences ?

difference-CBD-THC.jpg

Bien connu du grand public, le THC est la molécule psychoactive du cannabis. C’est donc elle qui est responsable des effets planants provoqués par la consommation de marijuana.

Le CBD, au contraire, n’est pas un stupéfiant.

 

Le cannabidiol (ou CBD) est un cannabinoïde que l’on retrouve dans le cannabis. Il est le second cannabinoïde le plus étudié après le THC (substance psychotrope).

Les cannabinoïdes sont des substances qui se lient aux récepteurs de notre système cannabinoïde endogène.

Les sources végétales les plus connues de CBD sont le cannabis (Cannabis sativa) et le cacao (Theobroma cacao). Et oui, il ne se trouve pas uniquement dans le chanvre cultivé !

Mais attention, de nombreuses variétés de cannabis existent, toutes présentant à l’état naturel des compositions différentes. Leurs taux en THC et CBD sont donc eux aussi variables.

Le cannabis du marché noir contient généralement un fort taux de THC (en moyenne 15%) alors qu’on cherche à le faire disparaître au profit d’une concentration plus élevée en cannabidiol (CBD) dans les plantes légales. Il est en effet possible de créer de nouvelles variétés de plantes correspondant à ces critères par hybridation.

Grâce à son absence d’effets psychoactifs, le CBD permet donc de bénéficier de propriétés du chanvre sans perdre le contrôle de soi.

C’est ce qui lui vaut son surnom de cannabis thérapeutique.

LE CBD ET LA NATUROPATHIE :
 Quel cadre légal ?

images.jpg

La question du cadre légal du CBD revient systématiquement lors de la mention de produits liés au cannabis. Ce qui est certain, c'est que la différence entre un plant légal et un plant illégal ne se fait pas au niveau de la plante, mais bien dans les textes de loi, selon des définitions purement arbitraires.

Pour commencer, une interdiction stricte légifère la détention et la consommation de cannabis pour ses propriétés psychoactives.

Le manque de recul par rapport aux propriétés des différents cannabinoïdes provoque cependant un flou juridique et un droit français et européen pas toujours alignés.

 

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) considère par exemple le cannabis comme un stupéfiant, sans distinction aucune pour ses différentes molécules.

Au contraire, un arrêté ministériel de 2004 et l’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies (OEDT) mentionnent tous deux la légalité de plantes dont le taux de THC n’excède pas 0,2%. Cependant, ce texte ne faisait originellement aucune mention explicite du CBD, d’où les hésitations tant des consommateurs que des vendeurs lors de la multiplication des produits au CBD de 2018. La commercialisation de produits dérivés du cannabis en général a d’ailleurs été complexifiée par l’existence de taux autorisés différents dans les principaux pays européens producteurs (0,2% en Allemagne, 0,6% en Italie, 1% en Suisse).

Consommer du cannabidiol (CBD) est-il légal ?

Réponse courte : oui, il est absolument légal de consommer du CBD.

Bien qu’un certain flou persiste, le Parlement européen comme la MILDECA (Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives en France) ont toutes deux affirmé clairement que :

  1. Le CBD est légal à la production, commercialisation et consommation,

  2. Le taux de THC fixé par l’UE (0,2% avec un passage prévu à 0,3%) prévaut en France comme dans le reste de l’Union européenne pour la vente de cannabis légal et de ses produits dérivés.

 

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a de plus recommandé, fin 2017, le non-classement du CBD comme substance contrôlée. Il n’est ainsi en aucun cas considéré comme une drogue.

 

 

Le CBD peut-il être prescrit par un médecin ?

Le cannabidiol ou CBD n’est pas un médicament bien qu’il entre dans la composition du Sativex en tant que principe actif. Ainsi, son utilisation ne peut pas être prescrite par un médecin en France. Considéré aujourd’hui comme un complément alimentaire, le CBD ne peut pas être pris en charge par l’assurance maladie ou votre mutuelle

 

Acheter du CBD en toute sérénité

Le CBD est extrait du chanvre. Cette plante est largement cultivée dans le monde, car elle est utilisée dans l’industrie textile, les cosmétiques ou le bâtiment pour ses propriétés isolantes. Sa culture est même autorisée en Europe si elle contient peu de THC. Elle est toutefois réglementée et contrôlée. Il n’est par conséquent pas possible d’en planter chez soi, même pour un usage personnel.

LE CBD EN NATUROPATHIE :
Quels bienfaits ?

Le cannabidiol (CBD) est un composant vertueux du cannabis. En médecine, le CBD est une substance utilisée pour traiter et soulager différentes maladies et leurs symptômes.

Différentes études ont été menées depuis les années 60 sur cette molécule. Elles ont permis de prouver les effets du CBD sur de nombreuses affections. Voici les principaux bienfaits du cannabidiol, une substance active passionnante, qui entre dans la composition de nombreux médicaments.

 

Il permettrait notamment de réduire :

  • L’anxiété

  • Les troubles du sommeil

  • Les nausées et vomissements, notamment liés aux chimiothérapies

  • Les crises d’angoisse

  • La prise de poids et l’appétit

  • Les inflammations

  • Les crises d’épilepsie

  • La survenue des maladies cardiovasculaires

  • Les maladies de peau (acné, psoriasis)

  • Le diabète

  • Les crises chez les patients atteints de schizophrénie

  • Les douleurs d’arthrose et les contractures

  • Les addictions à des substances telles que l’alcool

LE CBD EN NATUROPATHIE :
Utilisation et contre-indication !

marieclaire_cbd_cannabiol_shutterstock.jpg

Utilisation du CBD:

Son mode d’utilisation n’a pas de règle mais le choix établi aura une influence sur l’effet recherché. L’emploi le plus connu est l’inhalation, permettant des effets rapides grâce à l’utilisation d’une cigarette électronique ou en respirant de l’huile de CBD vaporisable. D’autres méthodes de prise existent, par ingestion par exemple (plus douce mais un peu plus lente) ou en application locale (baumes, crèmes, lotions).

Produits à base de CBD:

Afin de faire profiter des effets du cannabidiol à tout type de personnes, la molécule a été déclinée en divers produits de consommation. De nos jours, le CBD peut ainsi, se consommer sous diverses formes :

Conseils d’utilisation du CBD:

L’effet bénéfique du cannabidiol se produit grâce à sa solubilité dans les lipides, car il brouille les signaux des cellules nerveuses responsables notamment de la douleur ou du stress. Pour profiter pleinement des effets du CBD, il vaut mieux mélanger cette molécule à des liquides à forte teneur en graisse comme l’huile. C’est pourquoi l’utilisation du CBD sous forme d’huiles, de crèmes ou encore d’e-liquides est idéale. Bien sûr, la consommation sous sa forme pure pour les infusions par exemple est également conseillée.

Les contre-indications au cannabidiol (CBD):

 

Il faut faire preuve de vigilance lorsqu’on est sujet à des problèmes artériels ou en cas d’antécédents familiaux. En effet, des effets secondaires ont déjà été constatés chez les personnes concernées. De ce fait, elles doivent redoubler de prudence et demander un avis médical avant d’utiliser du CBD.

D’autre part, les femmes enceintes et allaitantes doivent prendre leurs précautions vis-à-vis de leur consommation de cannabidiol (CBD). Un avis médical reste essentiel, car le CBD peut avoir des effets néfastes sur les nouveau-nés. Dans l’idéal et par prudence, ces femmes doivent éviter de l’utiliser ou de le consommer.

En ce qui concerne les problèmes cardiaques, ils sont incompatibles avec la consommation de CBD. Il existe à ce sujet une contre-indication formelle, en particulier à doses élevées. En effet, le cannabidiol peut avoir des effets indésirables et même néfastes sur un système cardiovasculaire sensible. De plus, les personnes qui sont atteintes de la maladie de Parkinson doivent aussi demander conseil à leur médecin en ce qui concerne les produits qui en contiennent.

Enfin, il existe une contre-indication absolue qu’il est nécessaire de respecter pour les personnes allergiques au pollen de l’espèce botanique Cannabis Sativa L.

Des effets secondaires ou indésirables ?

Le chanvre cultivé est une substance active qui agit directement sur le bien-être des personnes.

À faible dose, il peut être une source de relaxation importante.

Mais à hautes doses, il peut aussi favoriser la somnolence. En effet, le CBD est souvent utilisé pour lutter contre les insomnies et les troubles du sommeil. À ce titre, il favorise l’endormissement et le sommeil profond. On conseille souvent d’utiliser cette molécule le soir.

Bien entendu, si vous ressentez une certaine somnolence après l’utilisation de votre produit à base de CBD, il ne faut surtout pas prendre le volant ou effectuer des activités potentiellement dangereuses. Vous pourriez manquer de vigilance.

Prendre rendez-vous

Je suis à votre disposition pour fixer un rendez-vous et répondre à vos questions.

Du lundi au vendredi de 9h à 19h

Jéremie VAILLANT

Accéder au cabinet

24 rue carnot 

49290 Chalonnes sur Loire

Le cabinet accueille tous les habitants du Maine et Loire (49) et des alentours.

Informations pratiques

J'accueille enfants, adolescents, adultes, seniors durant des consultations en cabinet.

  • Stationnement gratuit autour du cabinet et rues à proximité
     

  • Consultations sur rendez-vous au cabinet.

HAUT DE PAGE